5 2 histoires
de transition
écologique
Sommaire picto-suite 30 32 picto-suite
Entreprises 31

Mobilité et industrie misent sur l’hydrogène vert

L'hydrogène vert, en plein essor, aura un rôle essentiel à jouer dans la transition énergétique, en particulier pour la décarbonation de l'industrie des transports et des bâtiments ou pour stocker les énergies renouvelables. Prenant la mesure de son potentiel, l’ADEME a fortement encouragé le développement de l'hydrogène décarboné grâce à des appels à projets et des évènements à destination des entreprises et des collectivités.

En juin 2018, le gouvernement lançait le Plan de déploiement de l’hydrogène pour la transition énergétique, destiné à donner à la France, à la pointe de la filière, les moyens de conserver non seulement son avance mais surtout de « verdir » les technologies existantes de production d’hydrogène.

Dans le prolongement de cette impulsion, l’ADEME a lancé en février 2019 avec l’État un appel à projets doté d’une enveloppe de 50 millions d’euros consacré à la « Production et fourniture d’hydrogène décarboné pour des consommateurs industriels », dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA). À l’issue de la sélection, cinq projets ont été retenus, deux d’hydrogène fatal et trois autres de production d’hydrogène sur site industriel à l’aide électrolyseurs dans les secteurs pharmaceutique, agroalimentaire et de la chimie des matériaux.

Les enjeux sont importants. Aujourd'hui, les modes de production de l’hydrogène industriel utilisent en effet des technologies fortement émettrices de gaz à effet de serre. L'enjeu réside donc dans le verdissement de ses modes de production. En outre, dans les cas où les sites de production et de consommation sont éloignés, il doit être transporté en déployant une solution vertueuse d’acheminement, qui n’annule pas le bénéfice environnemental lié à sa production. Ses usages finaux visés, existants ou nouveaux, sont de fait principalement liés à des besoins de processus industriels (chimie, électronique, verrerie, agroalimentaire…), mais également de mobilité et de stockage.

En mai 2019, l’ADEME a également sélectionné les 11 lauréats de l’appel à projets « Écosystèmes de mobilité hydrogène » qui a rencontré depuis son lancement en octobre 2018, un très grand succès (24 projets présentés issus de toutes les régions). Il a également démontré un positionnement fort des industriels français (fabricants de véhicules, de bornes de recharge, d’électrolyseurs, de piles à hydrogène, exploitants de services) ainsi que des attentes nouvelles de la part d’utilisateurs et opérateurs de mobilité.  

Une première station hydrogène inaugurée dans la Zero Emission Valley   

Forte d’une concentration exceptionnelle des acteurs français de la filière hydrogène sur son territoire, la Région Auvergne-Rhône-Alpes a lancé en 2017 le projet Zero Emission Valley pour déployer à grande échelle la mobilité électrique hydrogène. 

Cette initiative, soutenue par l’ADEME à hauteur de plus de 14 millions d’euros, prévoit notamment le déploiement d’ici 2023 de 1 200 véhicules roulant à l’hydrogène et de 20 stations de recharge (dont 14 dotées d’électrolyseurs) maillant le territoire pour permettre d’assurer la continuité de déplacement des utilisateurs de véhicules de flottes professionnelles. Le 6 septembre 2019, une première station a vu le jour à Clermont-Ferrand, grâce à un partenariat entre acteurs publics et privés. L’installation permet d’avitailler des véhicules des collectivités et des entreprises impliquées dans le projet.

ODD 9.4
ODD 13.2
Continuez votre lecture
42

Futurs possibles : quand l'ADEME met le cap sur la prospective

28

Quand l'État soutient et encourage les entreprises innovantes

05

La rénovation énergétique accélère grâce au programme FAIRE