5 2 histoires
de transition
écologique
Sommaire picto-suite 40 42 picto-suite
ADEME 41

“Mobiliser l'ensemble des acteurs économiques dans la transition écologique et énergétique”

En 2019, un volet clé de la réorganisation interne de l'Agence voyait le jour : la création d'une Direction Entreprises et transitions industrielles (DETI). Valentin Devriès, son Directeur adjoint, en détaille l'ambition.

Pourquoi créer une Direction dédiée aux entreprises à l'ADEME ?

Valentin Devriès : Les entreprises ont un rôle majeur à jouer dans la transition écologique et constituent une des trois cibles stratégiques de l’ADEME. On assiste depuis quelques années à une accélération de la prise de conscience des acteurs économiques sur les questions environnementales. Aujourd'hui, il faut transformer cette prise de conscience en une transition globale vers des modèles respectueux de l’environnement. La création d’une Direction des Entreprises et transitions industrielles (DETI) doit permettre à l’ADEME de se positionner au mieux face à ce défi.

Constituée d’une cinquantaine de personnes présentes sur les trois sites centraux de l’ADEME, la DETI regroupe les 3 pôles des investissements d’avenir, le service industrie et une nouvelle équipe : la Cellule mobilisation des entreprises (CME). Cette dernière doit porter la stratégie entreprises de l’ADEME en lien avec l’ensemble des services de l’Agence. Cela se traduit notamment par la diffusion de l’offre ADEME aux entreprises, l’animation interne sur la cible entreprises et la centralisation des contacts transversaux liés aux entreprises.

Ciblez-vous des types d'entreprises particuliers, en termes de secteurs d'activité par exemple ?

A ce titre, ils sont au centre de notre attention et bénéficient déjà de programmes d’accompagnement spécifiques dédiés. Notre direction peut alors répondre à un double besoin : d’une part repérer les éventuels « trous dans la raquette » en matière d’accompagnement des entreprises et d’autre part porter des initiatives transversales multithématiques, permettant une mobilisation plus large des acteurs économiques. Une bonne illustration en est le programme « TPE-PME gagnantes sur tous les coûts », qui permet à des TPE et PME d’optimiser les flux énergie, matières, eau et déchets tout en réalisant des économies récurrentes.

Certains procédés, comme la production de chaleur, ou certains secteurs, comme la mobilité ou les industries du ciment et de l’acier, sont particulièrement émetteurs de GES ou consommateurs d'énergie ou de ressources

Valentin Devriès, Directeur adjoint, Direction Entreprises et transitions industrielles (DETI)

Quels sont aujourd'hui les principaux dispositifs de mobilisation de l'ADEME à destination des entreprises ? 

Ils sont nombreux ! Un des chantiers majeurs de la Cellule mobilisation des entreprises pour 2020, en lien étroit avec la Direction de la mobilisation pour la transition écologique, est justement de structurer la présentation de l’offre ADEME et de la diffuser. 

Les deux plus grosses enveloppes du budget incitatif de l’ADEME sont le Fonds Chaleur, qui finance des projets de production de chaleur renouvelable, et le Fonds Economie Circulaire, qui accompagne la prévention et la réduction des déchets, l'écoconception, le réemploi, le recyclage, la valorisation matière et énergétique et les nouveaux modèles d'affaires via l'économie de la fonctionnalité. 

Ces deux programmes sont destinés principalement aux entreprises et aux collectivités. L’ADEME gère aussi, pour le compte de l’Etat, des actions du programme d’investissements d’avenir, qui finance l’innovation pour la transition écologique. De nombreuses autres initiatives à destination des entreprises, menées en partenariat ou par l’Agence, complètent l’offre ADEME, comme le plan hydrogène, la méthodologie ACT, ou encore les multiples appels à projet sectoriels lancés par l'Agence chaque année. Enfin l’ADEME soutient et finance de nombreux relais pour sensibiliser, promouvoir la transition écologique et faire connaître son offre aux entreprises !

ODD 12.6
Continuez votre lecture
24

Les Antilles et la Guyane mobilisées pour lutter contre les sargasses

26

Un référentiel international pour les entreprises en route vers la neutralité carbone : ACT®

46

Quand l'ADEME prend le pouls de la satisfaction des bénéficiaires